51ème édition du Paris Grand Slam de Judo ce samedi 5 et dimanche 6 février 2022 à l’Accor Arena de Bercy. Retour à une date normale pour le plus grand tournoi du Monde, moins de quatre mois après l’édition de 2021 exceptionnellement organisée en octobre dernier en raison de la crise sanitaire. L’occasion pour moi, une fois de plus, de faire vivre cette manifestation à travers mon objectif, et d’offrir à France Judo un regard particulier sur l’évènement, des préparatifs au rideau final.

Un tournoi référence sur le circuit mondial, qui a construit sa légende par son ambiance extraordinaire, offrant un plateau de compétition international des plus relevés.

Après leurs exploits de l’été dernier aux J.O. de Tokyo, les judokas Français avait à cœur de retrouver les tatamis de Bercy, et de se confronter à ce qui se fait de mieux à l’échelle planétaire, malgré un contexte sanitaire contraignant et limitant (de nombreuses nations n’ont pas effectué le déplacement).

L’occasion malgré tout pour les équipes de France de se tester techniquement et stratégiquement, avec en tête, inévitablement, les sélections pour Paris 2024. Les qualifications olympiques ne débuteront qu’en juin, mais il était important pour la délégation Française de mesurer les forces en présence et de se positionner sur l’échiquier mondial.

La France remporte 11 médailles (3 en or : Amandine BUCHARD -52 kg, Margaux PINOT -70 kg et Audrey TCHEUMEO -78 kg,  1 en argent : Romane DICKO +78 kg, 7 en bronze : Blandine PONT -48 kg, Sarah Léonie CYSIQUE -57 kg, Priscilla GNETO -57 kg, Madeleine MALONGA -78 kg, Julia TOLOFUA +78 kg,  Luka MKHEIDZE -60 kg et Benjamin AXUS -73 kg).

Prochaines échéances pour les tricolores, le Grand Slam de Tel Aviv mi-février, le Grand Slam de Tbilisi fin mars, puis les championnats d’Europe fin Avril…